<
Portail documentaire du Centre national de la danse

Accueil > Médiathèque numérique > Explorer les collections > Programmes > Série historique 1847-1919

Série historique 1847-1919

Les séries historiques de la collection de Gilberte Cournant regroupent des spectacles donnés tant en France qu’à l’étranger, sur une période d’un siècle (1847-1949). Elles rendent compte de l’intérêt personnel que ces programmes suscitèrent chez Gilberte Cournant, et témoignent de l’évolution de la danse et de sa programmation tout au long de ces années.

Cette sélection illustre, pour l’essentiel, la programmation proposée par les théâtres parisiens (Théâtre du Châtelet, Palais du Trocadéro), monégasques (Théâtre de Monte-Carlo) et russes (Théâtre de l’Ermitage, résidences de Peterhof et Tsarskoié Sélo, Saint-Pétersbourg) entre 1847 et 1919. Bons nombres de noms prestigieux sont présents dans ces programmes russes, comme ceux de Charles Gounod ou Giuseppe Verdi pour la musique, de Marius Petipa pour la chorégraphie ou encore d’Anna Pavlova pour la danse.

D’autres artistes occupent également le devant de la scène, notamment Isadora Duncan et Loïe Fuller, pionnières de la danse moderne. De nombreux textes de et sur Isadora Duncan (signés Auguste Rodin, Eugène Carrière, Fédor Komisarschewski, Maurice de Faramond, Gérard D’Houville, Hugo von Hofmannsthal, J. Paul Boncour ou encore Elie Faure) apparaissent à plusieurs reprises (voir les programmes de L’œuvre en 1911 et des soirées consacrés à Isadora Duncan au Palais du Trocadéro en 1913 et 1914) ; le talent de Loïe Fuller est pour sa part salué par Camille Mauclair, Louis Schneider, Pierre Loti, Auguste Rodin, Reynaldo Hahn et Léo Claretie dans le programme de son spectacle au Théâtre municipal du Châtelet en 1914.

Enfin, on signalera l’intérêt d’une notice de Théodore Lajarte sur les danses anciennes [1], qui propose une description de plusieurs types de danses de cour (Volte, Pavane, Canarie...) et de la reproduction de planches de décors et d’extraits de partitions musicales des pièces "Salomé" et "La Péri” données par Natalia Trouhanowa. On notera également la présence du plus ancien programme de la collection de Gilberte Cournant, celui du Coralia donné au Her Majesty’s Theatre de Londres, dont l’épisode “aquatique” stupéfia le public britannique en mars 1847.


[1Cf Théodore de Lajarte, “Notice sur les danses anciennes à la cour et au théâtre” in 1878 (11 juin) - Ministère de l’instruction publique et des Beaux-Arts