<
Portail documentaire du Centre national de la danse

Accueil > Médiathèque numérique > Explorer les collections > Programmes > Programmes anciens 1920-1929

Programmes anciens 1920-1929

Centrée sur la période des Années folles, de Paris (Théâtre des Champs-Elysées, Palais du Trocadéro) à Londres (Queen’s Hall, Theatre Royal Drury Lane), cette série de 25 programmes témoigne de l’omniprésence sur scène d’artistes comme Anna Pavlova, Clotilde et Alexandre Sakharoff ou Isadora Duncan, parallèlement aux danseurs exotiques qui suscitent l’intérêt croissant du public (voir Asie 1900-1948).
Les programmes, outre les arguments des pièces et des extraits de presse, proposent souvent des textes biographiques sur les danseurs. On trouvera par exemple un texte sur Isadora Duncan dans le programme du spectacle qu’elle donne au Palais du Trocadéro en 1921, ou sur les Sakharoff et Jean Börlin à l’occasion de leurs représentations respectives au Théâtre des Champs-Elysées en 1929. Certains documents sont enrichis de textes écrits directement par les artistes pour expliciter leur démarche [1].
On peut noter aussi comment, dès la mort tragique d’Isadora Duncan en septembre 1927, l’esprit de sa danse perdure grâce à ses disciples, lesquelles continuent, dans les nombreuses écoles qu’elle avait créées, de former de jeunes danseuses selon ses préceptes. Les principes de Duncan, l’historique de ses écoles ainsi que les principes de son enseignement, sont rappelés par exemple dans les programmes du Théâtre Édouard VII et de la Salle Pleyel en 1929 [2].

Pour aller plus loin :
Isadora Duncan : Annie Suquet, "L’Antiquité revisitée et l’idée du "mouvement naturel" : vers une valorisation inédite de l’expressivité du corps", 2012
Article-reportage découpé dans Le Théâtre et Comoedia illustré sur l’école d’Isadora Duncan à Moscou


[1Cf Auréa de Sarra, “Les Chants Plastiques” in 1921 (9 novembre) - Salon d’Automne - Les Chants plastiques d’Auréa et Maria Kousnezoff, “Mes idées, mon but” in 1922 (avril-mai) - Théâtre Fémina - Maria Kousnezoff et sa compagnie

[2Cf notamment Ch. D : “... Il ne faut pas que l’école meure” in 1929 (2 juillet) - Grande salle Pleyel - The Isadora Duncan dancers de Moscou