1 zeste 2

Bruno Sajous fonde la compagnie Incanto en 1996 et Frédéric Werlé la compagnie Iritis en 1992. En 2004, les deux danseurs et chorégraphes décident de travailler ensemble et, en janvier 2005, ils créent « 1 Zeste 2 » à l’espace Kiron (Paris). Leur enjeu est de mettre leurs expériences en commun pour faire dialoguer leurs différences. « Dans cette création, chacun s’appuie sur son univers pour en créer un troisième, chacun s’ouvre à de nouveaux comportements tout en préservant son autonomie » expliquent les chorégraphes.
Bruno Sajous a notamment étudié et dansé avec Alwin Nikolaïs, il aime le mouvement et l’abstraction. Frédéric Werlé apprécie la danse-théâtre et la narration. Ce dernier explique la genèse du spectacle ainsi : « Notre désir était de faire un beau spectacle. » Les deux chorégraphes s’emparent alors des données du spectacle chorégraphique et de la vie professionnelle du danseur et se les approprient avec humour. Ils conçoivent une série de saynètes qui associent le réel, les rêves et la dérision.
Ils s’amusent tour à tour à se montrer au plus près de leur quotidien et à incarner différents personnages. Ces juxtapositions font surgir un doute sur certains événements qui adviennent en scène. Le téléphone portable de Frédéric Werlé sonne et l’on peut croire qu’il s’agit véritablement d’un oubli. Le ton monte entre les deux protagonistes et l’on peut se demander si c’est à ce point voulu. Les deux interprètes s’emploient à faire déraper le « beau spectacle » initialement prévu.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...