Anthropologie de la danse

Tout en reconnaissant que l’étude de la danse requière des spécificités méthodologiques, Andrée Grau et
Georgiana Wierre-Gore, dans l’introduction générale de leur anthologie « Anthropologie de la Danse.
Genèse et construction d’une discipline », considèrent l’anthropologie de la danse comme « une branche
de l’anthropologie ». L’anthropologie est un « mode original de connaissance » qui s’intéresse autant
au « comment » faire connaître qu’à « ce qu’elle » fait connaître. Son objectif est de « réfléchir sur le
fonctionnement général du social et du culturel et de dégager des catégories analytiques universelles
capables d’expliquer à la fois la diversité des sociétés humaines et l’unité du genre humain »(3). Elle
s’attache, de manière plus générale, à « restituer la rationalité propre aux activités humaines » - ce qui est
possible puisque « toute action », comme le rappelle Georgiana Gore, « est déjà articulée en signes,
règles, normes ; elle consiste toujours déjà en une médiation symbolique »


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...