Autant vouloir le bleu du ciel et m’en aller sur un âne

Christian Rizzo commence sa carrière de chorégraphe, dans le cadre de L’association Fragile, avec le solo « Y-là ». Il développe ensuite de nombreux projets aux formes différentes, créant notamment en 2002 le solo « Skull*cult » pour Rachid Ouramdane. En 2004, il mène de front deux projets d’envergure mais très différents : une création pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, « Ni fleurs, ni ford mustang », et un solo, « Autant vouloir le bleu du ciel et m’en aller sur un âne », créé au Quartz de Brest. Christian Rizzo retourne donc à la forme du solo après des pièces aux distributions importantes, tout en restant entouré de ses collaborateurs réguliers.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...