Combat

« Combat » est créé lors d’une tournée de la compagnie de Lycette Darsonval à Genève, dans le cadre d’un programme intitulé « Les ballets classiques à l’Opéra », variante de « Trois Siècles de danse à l’Opéra de Paris ». S’appuyant sur la partition de Rafaello de Banfield, que William Dollar avait déjà chorégraphié en 1950 sous le titre « The Duel », Lycette Darsonval évoque l’épisode de l’affrontement entre Tancrède et Clorinde, emprunté à la « Jérusalem délivrée » du poète italien Le Tasse. Incarnant une femme farouche, elle se taille un rôle sur mesure, gainée dans un justaucorps moulant et coiffée d’un casque qui, lorsqu’il tombe, laisse échapper sa chevelure blonde. Le ballet est inscrit pendant trois saisons au programme des tournées de la compagnie de Lycette Darsonval avant d’entrer au répertoire de l’Opéra de Paris. Mais il souffre de la série des longues grèves qui agitent le théâtre durant l’automne-hiver 1957-58 et ne peut y être représenté que trois fois.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfiche=/content/oeuvre/1079950272744.xml