Eclat des muses

En 1983, Christine Bayle quitte la compagnie Ris et danceries pour créer son propre ensemble de musique et de danse anciennes qu’elle baptise : L’éclat des muses. Il s’agit, dans l’esprit de sa fondatrice, de réunir musiciens et danseurs autour d’un projet destiné à poursuivre la recherche tant dans le domaine musical que chorégraphique et à « allier les arts des XVIe au XVIIIe siècles au spectacle vivant d’aujourd’hui. ».
Première des disciples de Francine Lancelot à former sa propre compagnie de danse baroque, Christine Bayle ouvre la voie à Marie-Geneviève Massé (compagnie L’éventail) et Béatrice Massin (compagnie Fêtes galantes). Elle anime avec passion L’éclat des muses et contribue depuis 1983 à la découverte et au rayonnement d’une part oubliée du patrimoine musical et chorégraphique européen.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...