Entretiens et chronique d’une saison

Entretiens et chronique d’une saison, dernière publication impulsée par le TCD, connaîtra trois numéros égrenés du dernier trimestre 1996 (pas de mention de date, mais déduite du contenu de la présentation de l’activité de ce trimestre), à un laconique « 1997-1998 ». La revue est pilotée, comme Bongo Bongo, par Isabelle Galloni d’Istria, responsable de la communication au sein de l’équipe permanente du TCD, dans une conception graphique, aux partis pris très forts, confiée au cabinet Ultime design.
Une large place y est faite aux entretiens avec les artistes figurant dans la programmation du TCD ou développant leurs activités en accueil en son sein. De manière beaucoup plus systématique (voire pragmatique) que Bongo Bongo, cette nouvelle publication paraît se soucier d’adhérer à la composition effective de la saison du TCD en cours pour déterminer des choix d’approche des artistes, dont le format de rendu tend à s’uniformiser.
Alors que Bongo Bongo n’avait pas connu plus de cinq numéros au bout du compte, l’impression laissée par les trois numéros d’Entretiens et chronique d’une saison reste, en comparaison, comme d’un « ton en-dessous », peut-être parce qu’ils précèdent de peu la fin de parcours du TCD lui-même, dont découlerait comme un effet d’ombre portée perceptible dans la revue.

Gérard Mayen

----------

À lire
Entretiens et chronique d’une saison, 1996
Entretiens et chronique d’une saison, janvier-avril 1997
Entretiens et chronique d’une saison, 1997-1998