Fille du pharaon (La)

En Egypte, un jeune anglais (Lord Wilson) et son serviteur (John Bull) rencontrent des marchands arabes. Ces derniers les invitent sous leur tente. Subitement une tempête se lève. Tous se réfugient dans une pyramide.
Dans cette pyramide repose Aspicia la fille d’un grand pharaon d’Egypte. Le gardien du temple demande aux intrus de respecter le silence. Les marchands s’installent discrètement et sortent leurs pipes d’opium. Alors que l’un des marchands est déjà victime d’un délire agité, Lord Wilson désire découvrir les effets de l’opium. Il s’endort vite ; tout le groupe se retrouve alors enveloppé par les volutes de fumée tandis que le rêve de Lord Wilson prend forme sous nos yeux : les momies sortent de leur sarcophage, Aspicia aperçoit Lord Wilson et lui pose la main sur le coeur. La métamorphose est immédiate. Le lord anglais devient l’égyptien Taor, son serviteur s’appelle désormais Passiphonte. Taor, déjà amoureux, tente de suivre Aspicia qui disparaît dans la brume.
Dans la forêt, Taor et Passiphonte retrouvent la princesse endormie. Taor met à son tour sa main sur le coeur d’Aspicia. Tous deux se contemplent alors, ignorant tout jusqu’aux serviteurs présents. Des cors de chasse retentissent ; sur les conseils d’Aspicia, Taor se cache. Malgré les injonctions de son esclave Ramzé, la fille du pharaon refuse de fuir l’étranger et elle accompagne les chasseurs à la poursuite d’un lion. D’abord encerclé, l’animal s’enfuit et se dirige vers la jeune fille. Taor, témoin de la scène, sort de sa cachette prend un arc et tue le lion. Il rattrape dans ses bras, avant qu’elle ne tombe, Aspicia qui s’est évanouie.
Sur ces entrefaits, le pharaon arrive en grande pompe avec sa suite. Horrifié de voir sa fille dans les bras d’un étranger, il le fait arrêter. La princesse revient à elle et explique qu’elle doit la vie à Taor. Le souverain, rassuré, lui rend sa liberté et le convie dans son palais.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...