Frontier

Lorsque le rideau se lève, en avril 1935, sur la petite scène du Guild Theatre de New York, le public découvre Martha Graham (1894-1991) dans un solo très différent de ce que la chorégraphe a créé jusque-là. Sa recherche s’oriente désormais dans une direction nouvelle. Le solo « Frontier » (frontière), dansé par la chorégraphe elle-même, rassemble les traits les plus marquants de ce changement. « Frontier » est une danse courte (six minutes et demie). Ce solo n’en inaugure pas moins un nouveau cycle dans l’oeuvre de la chorégraphe. Consacré à l’exploration de l’identité culturelle américaine, ce cycle durera dix ans. Mais en quoi « Frontier » est-il si différent des solos antérieurs de la chorégraphe ?


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...