Genou et danse par le Dr Anne Thiesce et le Dr Yoann Bohu

Genou et danse
Dr Anne Thiesce
Médecin rhumatologue spécialisée en traumatologie du sport
Dr Yoann Bohu
Chirurgien du sport

Les pathologies du genou du danseur sont assez rarement décrites, elles sont pourtant fréquentes et entravent la carrière des danseurs. L’articulation du genou réunit le fémur au tibia et le fémur à la rotule. Elle présente deux axes de liberté : flexion / extension et rotations en flexion. Les pathologies les plus fréquentes en danse classique, concernent l’appareil extenseur avec les pathologies fémoropatellaires et les tendinites rotuliennes (50%). Ces pathologies résultent souvent d’une dysplasie rotulienne ou trochléenne et/ou du travail forcé de l’en-dehors au niveau du bas de jambe dans le plié lors d’un déficit de l’en-dehors au niveau de la hanche, et/ou d’une raideur de la cheville limitant l’amorti lors des réceptions de sauts et/ou d’un manque de relâchement du quadriceps entre deux contractions. Hormis ces pathologies spécifiques, on retrouve chez les danseurs toutes les pathologies traumatiques du sportif : luxation aigüe de rotule chez l’adolescent, lésions méniscales et entorses, principalement lors de réceptions de sauts et lors de la pratique des « danses urbaines ». La pathologie dégénérative concerne le danseur plus âgé mais peut s’observer tôt après un traumatisme.
Quelles que soient ces pathologies, il est très important pour les prévenir de privilégier la technique à la performance, de respecter l’alignement hanche/genou/cheville dans le plié, de renforcer et étirer les muscles, de rééduquer toute pathologie de cheville ou de hanche, de prendre en compte la fatigue et d’observer des temps de récupération ou de repos suffisants.