Hadid

Elle est française, il est égyptien. Née à Carthage (Tunisie) en 1964, Laurence Rondoni a participé à l’essor de la nouvelle danse française des années 1980, aux côtés de Daniel Larrieu, dont elle a été l’interprète pendant quinze ans. Elle crée aujourd’hui des oeuvres pluridisciplinaires. Mohamed Shafik est né en 1972 au Caire. Il y a fait ses débuts dans une troupe de danse folklorique, avant d’être engagé, en 1992, dans la compagnie de l’Opéra du Caire. Il découvre la danse contemporaine à travers des workshops, donnés notamment par des danseurs de Wim Vandekeybus et se lance dans la création chorégraphique en 2000.
Lorsque Laurence Rondoni et Mohamed Shafik se rencontrent au Caire, en 2002, rien ne les prédestine donc à travailler ensemble : itinéraires et univers esthétiques hétérogènes, conditions de vie et de travail très différentes. Leur projet de collaboration s’origine d’emblée dans le désir d’explorer des différences. Une première oeuvre en commun, le duo « Bel Arabi Feel », créé au CND en 2003, les montrait chacun dans son monde, radicalement étrangers l’un à l’autre, mais désireux pourtant de partager un espace de représentation. « Hadid » est la seconde collaboration de Laurence Rondoni et Mohamed Shafik et témoigne d’une nouvelle orientation dans leur partenariat artistique.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...