Introduction

Le travail de doctorat en Art et Science de l’art, soutenu par Patrick Bossatti en 1993, s’inscrit dans la continuité de ses précédentes approches théoriques de son travail de plasticien déjà conduites à l’université Paris I et de ses recherches sur sa « construction d’un système imaginaire de représentation du monde ». Il y explore aussi comment – après avoir entrepris de « dessiner la danse » – l’artiste s’est mis « petit à petit à dessiner “de” la danse ».

« Récit » qui nous livre, souvent poétiquement, « quelque chose de la vie d’un homme » qui « passa son enfance, non à vouloir expliquer le monde mais à se raconter des histoires sur les origines de ce monde », comme le souligne en préface à la thèse Anne Bougarel, le texte livré par P. Bossatti est d’un intérêt majeur en lui-même, comme travail d’introspection analytique d’une démarche de création et d’un rapport au monde, et bien sûr aussi pour mieux comprendre un travail artistique précocement interrompu et des œuvres plastiques accomplies mais qui restent à certains égards énigmatiques.

L’importance de cette élucidation théorique, à laquelle se mêle aussi la narration d’expériences existentielles, a conduit le Centre national de la danse, à l’occasion du don de ses archives, à organiser le 19 février 2010, à l’initiative d’Emmanuel Sérafini, une lecture publique de cette thèse par des personnalités du monde de la danse, la plupart amies du dessinateur. Nous en présentons ici la captation filmée.

PNG - 971.8 ko
Cliquer pour consulter le document

Sebillotte, Laurent. L’élucidation d’une mythologie personnelle. septembre 2013, 4 pages. (PDF – 307.3 ko)

PNG - 69 ko
Cliquer pour consulter le document

Bossatti, Patrick. Vers l’émergence et la cohérence d’un
cosme
. Thèse de doctorat en Art et Science de l’art, spécialité
Arts plastique, sous la dir. d’Éliane Chiron (Structure et extraits). 1993, 14 pages. (PDF – 275 ko)