Lettre de Boris Traïline à Léandre Vaillat, 29 mars 1949

Pendant ce temps-là : Samedi dernier, le 26 mars 1949, la princesse Elizabeth a prononcé un discours dans lequel elle a fait pour la première fois allusion à la situation politique internationale. « Le monde est très loin de cette sécurité que nous espérions tous pouvoir réaliser à la fin de la guerre », a-t-elle déclaré, ajoutant : « De sombres nuages sont encore accumulés à l’horizon comme ils l’ont été pendant toutes ces années où ma génération a atteint l’âge adulte. J’estime de mon devoir de souligner combien il est important que celles des femmes britanniques qui ne sont pas trop absorbées par leurs obligations familiales soient prêtes à servir de nouveau dans l’armée territoriale. » Dans le même temps, la « Conférence pour la paix mondiale » s’est terminée à New-York, démontrant, selon le correspondant du Monde, « à tout observateur impartial que la liberté de pensée se meurt sur les champs de bataille de la guerre froide ».