Lunatique

Après avoir été interprète pour de nombreux chorégraphes(1), Sylvain Prunenec fonde sa compagnie, l’Association du 48, en 1995. C’est au sein de celle-ci qu’il crée désormais ses propres pièces, le plus souvent en collaboration avec d’autres artistes : musiciens, plasticiens, poètes... Les spectacles de Prunenec se revendiquent comme des laboratoires pluridisciplinaires. Quant à sa danse, elle est, depuis 1998, animée par un fort souci analytique, comme si le chorégraphe s’efforçait de traquer, recenser, décomposer et recomposer les moindres ressorts du mouvement. Où l’élan d’un geste trouve-t-il sa source ? Comment et selon quelles trajectoires traverse-t-il la matière corporelle ? Comment des vitesses, des qualités, des textures hétérogènes cohabitent-elles dans un même corps ? Quelles possibilités inaperçues peut-on débusquer derrière les enchaînements de mouvement les plus spontanés ? A partir de ces questions, Prunenec a élaboré une recherche chorégraphique singulière.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...