Magyar Tancok

En 2004, à l’occasion d’un voyage en Hongrie, son pays natal, Eszter Salamon redécouvre la danse
traditionnelle hongroise, base de sa formation de danseuse. En effet, si Salamon est aujourd’hui reconnue
comme une interprète et une chorégraphe contemporaine, elle a pratiqué la danse traditionnelle de cinq à
vingt ans. Elle l’a ensuite abandonnée pendant quinze ans pour s’adonner à la danse classique d’abord,
puis à diverses formes de danse contemporaine.
En plongeant à nouveau dans les danses traditionnelles, Salamon a donc vécu un retour aux sources. Elle
a retrouvé intacte la jubilation de ces danses collectives. C’est d’ailleurs à ses yeux un aspect foncièrement
subversif de nombreuses danses traditionnelles que d’inviter au déferlement d’un plaisir partagé plutôt que
de « viser à la productivité ». Cette expérience a également permis à Eszter Salamon de renouer avec
un héritage familial, puisque ces danses lui ont été transmises par sa mère, professeur de danse folklorique
hongroise.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...