Maroussia Vossen, danseuse piétonne

Après avoir découvert la danse à l’âge de 5 ans, comprenant dès lors que c’est dans le mouvement plutôt que dans la parole que résiderait son langage, Maroussia Vossen est formée à la technique classique auprès de Lucien Legrand de l’Opéra de Paris, puis dans le cadre de l’association « Danse et culture » créée par Jean Dorcy, mais elle s’imprègne également d’autres techniques avec des personnalités aussi diverses que Ginette Bastien, Linda Diamond, Trudy Kressel ou Herns Duplan. En 1974, elle fait ses débuts en scène avec le danseur et chorégraphe japonais Hideyuki Yano, récemment installé en France.

Après avoir découvert la danse à l’âge de 5 ans, comprenant dès lors que c’est dans le mouvement plutôt que dans la parole que résiderait son langage, Maroussia Vossen est formée à la technique classique auprès de Lucien Legrand de l’Opéra de Paris, puis dans le cadre de l’association « Danse et culture » créée par Jean Dorcy, mais elle s’imprègne également d’autres techniques avec des personnalités aussi diverses que Ginette Bastien, Linda Diamond, Trudy Kressel ou Herns Duplan. En 1974, elle fait ses débuts en scène avec le danseur et chorégraphe japonais Hideyuki Yano, récemment installé en France.
On a pu traverser la carrière de cette danseuse atypique lors de l’exposition de documents d’archives déposés à la médiathèque du CND, du 21 janvier au 5 avril 2013. Le texte d’accompagnement, disponible ci-dessous, retrace les différentes collaborations de cette artiste qui montre sa danse en solo en dialogue constant avec les gens qui l’accompagnent et les lieux qui l’accueillent.

JPEG - 579 ko
JPEG - 671.8 ko