Marseillaise (La)

C’est dans une France déchirée par la première guerre mondiale que la danseuse Américaine Isadora Duncan (1877-1927) crée le solo intitulé « La Marseillaise », sur l’hymne militaire du même nom composé par Claude-Joseph Rouget de Lisle en 1792(1). Jouant de la référence révolutionnaire et patriotique, Isadora Duncan, drapée de rouge(2), chorégraphie un solo puissamment émotionnel pour exhorter les Français au courage et à la résistance contre l’ennemi. La danseuse, très attachée à la France, et surtout à Paris où son art est hautement célébré depuis 1901, présente pour la première fois son solo au palais du Trocadéro, à l’occasion d’un gala de bienfaisance au bénéfice de la reconstruction des maisons bombardées en Lorraine.


Voir en ligne : http://mediatheque.cnd.fr/spip.php?...