Rainer, Yvonne

Yvonne Rainer, danseuse, chorégraphe et cinéaste, est née en 1934 en Californie, à San Francisco. Figure emblématique de la post-modern dance américaine, elle s’attache à faire émerger une nouvelle image du danseur, en rejetant la virtuosité et l’expressivité du corps. Elle participe aux collectifs The Judson Dance Theater et The Grand Union avant de se consacrer au cinéma expérimental en 1972.
Voulant d’abord être comédienne, Yvonne Rainer vient à New York en 1956. Mariée au peintre expressionniste abstrait Al Held, elle côtoie le milieu des plasticiens et rencontre notamment Robert Morris, Robert Rauschenberg et Alex Hay. En 1957, elle prend ses premiers cours de danse, avec Edith Stephen, elle a vingt-trois ans. En 1959, elle suit l’enseignement de Martha Graham et de Merce Cunningham, elle se forme également en technique classique et décide de se consacrer à la danse. En 1960, elle participe à un atelier dirigé par Anna Halprin en Californie, et, de retour à New York, suit le cours de composition de Robert Dunn. Ces deux propositions l’ouvrent à des pratiques décisives pour son approche de la chorégraphie. Anna Halprin insiste sur la notion de tâche et sur l’attention portée à l’action en train de s’effectuer. Robert Dunn s’attache à la structuration de la danse à partir d’une donnée simple ou de procédés aléatoires.
Simone Forti, Steve Paxton, Trisha Brown, David Gordon et Deborah Hay participent également aux ateliers de Robert Dunn. Ces danseurs, qui ont entre vingt et vingt-cinq ans, s’immergent dans l’avant-garde artistique new-yorkaise de l’époque et, à l’initiative de Robert Dunn, présentent certaines des pièces qu’ils ont élaborées au cours des ateliers de composition. C’est le fameux concert de danse qui a lieu le 6 juillet 1962 à la Judson Memorial Church. Dans ces années, Yvonne Rainer est également interprète, notamment pour Simone Forti, James Waring, Aileen Passlof.


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...