Ronsay, Jeanne

Figure majeure de la danse française pendant l’entre-deux-guerres, danseuse de talent, admirée par ses pairs, théoricienne reconnue et formidable pédagogue, Jeanne Ronsay après un début marqué par les conceptions d’Isadora Duncan va intégrer rapidement - dans ses chorégraphies comme dans son enseignement - les danses exotiques qu’elle étudie ou apprend auprès de danseurs étrangers de passage en France.
Née en 1890 à La Rochelle, issue d’une famille bourgeoise et militaire et diplômée de l’Ecole Normale de Sèvres, Jeanne Ronsay décide de consacrer sa vie à la danse, après avoir assisté à un spectacle d’Isadora Duncan. Elle débute sa carrière en 1912 en adoptant les principes et conceptions de la danseuse américaine : par la danse, il s’agit de « développer un corps sain et d’en exprimer la joie intérieure »(1). Jeanne Ronsay est d’ailleurs considérée à cette époque comme la disciple d’Isadora Duncan, bien qu’elle n’ait pas été son élève. Elle s’illustre dans des danses grecques qu’elle effectue pieds nus, vêtue d’une ample tunique. Elle danse sur des partitions d’Erik Satie, d’Albert Roussel, de Claude Debussy, de Maurice Ravel, en illustration de poèmes


Voir en ligne : http://mediatheque.cnd.fr/spip.php?...