Sylvia par Louis Mérante

Le librettiste Jules Barbier trouve son sujet dans l’oeuvre du poète Torquato Tasse, dit Le Tasse. Celui-ci emprunte à la mythologie classique antique le personnage de la chasseresse Sylvia, qu’il met en scène dans sa pastorale « Aminta » (1573). Dans une Arcadie raffinée où l’amour est au centre des relations entre les dieux et les humains, Le Tasse met en scène les émois du berger Aminta lors de sa rencontre avec la chasseresse vouée à Diane. L’Amour - déguisé en berger - tire les ficelles d’une intrigue qui ne fait que transposer en langage précieux les chassés-croisés amoureux de la cour du prince Alfonse d’Este à Ferrare (Italie).


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfiche=/content/oeuvre/1070461131644.xml