Visages de femmes

Pendant la guerre d’Algérie, en 1960, une campagne photographique est initiée par les autorités françaises dans un village au sud d’Alger afin de fournir à toutes les populations une carte d’identité en règle. Marc Garanger, photographe de profession et membre du contingent, est désigné pour accomplir cette mission. « Véritable "photomaton humain", [Marc Garanger] voit défiler devant lui plus de mille visages, dont une grande partie de femmes, des femmes qui se dévoilent pour la première fois devant un appareil photographique, devant un homme étranger à leur famille, devant un étranger, un soldat, un ennemi. » La mission se heurte à la volonté de ces femmes qui retournent au photographe la violence subie : « Devant cette sorte de viol, les visages sont identiques : austères, dignes, figés, le regard absent. »


Voir en ligne : http://thot.cnd.fr/article.php++cs_INTERRO++idfi...