femmeusesposturalE, femmeusesEscalator, femmeuses@Inhotim

Entre 2012 et 2014, Cécile Proust poursuit avec Jacques Hoepffner la réflexion de femmeuses à travers différents ateliers, vidéos et performances – pour la plupart réalisés au Brésil (à Belo Horizonte et à Rio de Janeiro – qui prennent successivement les noms de femmeusesposturalE, femmeusesEscalator et femmeuses@Inhotim.

Ce travail débute avec femmeusesposturalE, une série d’ateliers menés avec des danseuses professionnelles et amatrices, en réplique à Postural : études de Fabrice Ramalingom.
La transposition au féminin du dispositif d’origine de la pièce – un chœur d’hommes de différentes générations, dont chaque membre déroule une partition de poses, postures et déplacements qui lui est propre – permet de questionner les constructions des genres et leurs codages.
Comment les corps féminins peuvent-ils s’approprier la pièce ? Quels parti-pris de la création originale conserver ? Lesquels déplacer, transformer, comment et pour quelles raisons ? Le corps des hommes et celui des femmes est-il regardé de la même manière ? Le rapport aux différents âges varie-t-il ?
Pensés pour être suivis par des danseuses de tous niveaux, les ateliers proposent une exploration de pratiques issues du flamenco, du spectacle, de la danse du ventre, du Kathak, de la danse occidentale contemporaine et du Juta Maï (danse de la geisha), autant de pratiques dansées qu’a elle-même traversées Cécile Proust et qui permettent d’interroger les représentations, les codes corporels et les rôles sexuels.
Parallèlement à ce travail physique, les participantes sont invitées à exprimer leur ressenti au fur et à mesure du processus de création dans des entretiens qui constituent une documentation sur le travail effectué et l’évolution de la réflexion collective.

- Présentation et vidéo de Postural : études

- Recherches pour femmeusesposturalE au CCN de Montpellier

Montage d’extraits d’un filage d’un atelier de recherche de femmeuseposturalE, avec le groupe d’amateur Lili&Ken, au CCN de Montpellier. Projet présenté dans le cadre de la rencontre nationale «  Danse en amateur et répertoire  » au Théâtre national de Chaillot en juin 2013.

- Atelier femmeusesposturalE à Belo Horizonte

- Atelier femmeusesposturalE à Rio de Janeiro

- Présentation publique de femmeusesposturalE à Belo Horizonte 

- Présentation publique de femmeusesposturalE à Rio de Janeiro

- Court extrait de femmeusespostures à Belo Horizonte

En écho à ces questionnements par le corps, femmeusesEscalator propose une exploration par les mots du genre féminin. En une boucle qui semble infinie, les différentes participantes empruntent un escalator et répondent tour à tour, en quelques mots, aux questions que leur soumet Cécile Proust : comment se définissent-elles en tant que femme ? Quelles choses sont empêchées par le fait d’être une femme ? Quelle situation pourrait représenter les femmes dans leur ensemble ?

- femmeusesEscalator à Belo Horizonte

- Perguntas, Rio de Janeiro

Des femmes sur un escalator dans un centre commercial. Elles répondent à la question «   4 mots qui te définissent en tant que femme  ?   »

En 2004, Cécile Proust est invitée par l’institut Inhotim, un complexe muséal situé à Brumadinho, dans l’État du Minas Gerais au Brésil, qui regroupe une série de pavillons d’exposition et d’œuvres d’art contemporain exposées en extérieur. L’institut accueille régulièrement de nouveaux projets artistiques et des œuvres créées spécifiquement pour son site. C’est ainsi que Cécile Proust imagine femmeuses@Inhotim, deux performances in situ dans les œuvres Piscina de Jorge Macchi et Desert Park de Dominique Gonzalez-Foerster, une œuvre d’homme, une œuvre de femme.
Incarnées par des danseuses de Belo Horizonte, ces deux propositions interrogent la place des femmes dans le monde et la fabrication des genres. Tour à tour lascives, enfantines ou guerrières, les danseuses explorent la multiplicité des interactions possibles entre elles (tendresse, complicité, rivalité...) et mettent en scène avec humour les différents clichés sur la féminité.

- femmeuses@Inhotim

  • Montage d’extraits d’une performance de Cécile Proust, enregistré au Centre d’art d’Inhotim (Brésil), les 15 et 16 mars 2014, dans Piscina de Jorge Macchi
  • Montage d’extraits d’une performance de Cécile Proust, enregistré au Centre d’art d’Inhotim (Brésil), les 15 mars 2014, dans Desert Park de Dominique Gonzalez-Foerster